Spécialiste des travaux électriques.
Production d’électricité éolienne et nucléaire

Les nouvelles éoliennes installées dans le monde en 2007 produiront trois fois plus d’électricité que les nouveaux réacteurs nucléaires mis en service en 2007 (39,6 TWh éolien contre 13,3 TWh nucléaire). Entre 2008 et 2012, la production supplémentaire d’électricité sera de 381 TWh pour l’éolien et 155 TWh pour le nucléaire, en cinq ans.

Depuis cinq ans, l’énergie éolienne progresse plus vite que l’énergie nucléaire au niveau mondial, non seulement en nouvelle puissance installée (62.770 MWe pour l’éolien contre 13.620 MWe pour le nucléaire) mais aussi en énergie supplémentaire qu’il est possible de produire à partir de ces nouvelles capacités (125.600 GWh/an pour l’éolien contre 98.000 GWh/an pour le nucléaire).

En cinq ans, de fin 2002 à fin 2007, la puissance éolienne installée est passée de 31.230 à 94.000 MW (mégawatts) et la production d’électricité d’origine éolienne est passée de 62.500 à 188.000 GWh (gigawatts-heures) ou 188 TWh (térawatts-heures).

En cinq ans, la puissance nucléaire installée a été de 13.620 MWe. Cependant, la capacité nucléaire a moins augmenté puisque 21 réacteurs anciens ont été arrêtés entre 2003 et 2006, pour une puissance totale de 5.560 MWe. La situation n’est pas encore connue pour l’année 2007.

En 2006, les 435 réacteurs nucléaires installés dans le monde ont cumulé une puissance de 369,7 GW (gigawatts) et produit une énergie électrique de 2.660 TWh soit 15,18% de la production mondiale d’électricité (17.525 TWh).

Pour chaque GW de puissance, un réacteur nucléaire a produit en moyenne 7,19 TWh d’énergie électrique en 2006 dans le monde, ce qui correspond à un taux d’activité de 82% à puissance nominale. En France, la moyenne sur plusieurs années est de 6,3 TWh par an pour un réacteur de 1.000 MW, soit un taux d’activité de 72% à puissance nominale (lire : Les réacteurs nucléaires en France). Cette faible performance est due au suréquipement français en réacteurs nucléaires.

Les éoliennes produisent 2,0 TWh d’énergie électrique en moyenne pour chaque GW de puissance, soit un taux d’activité de 22,8% à puissance nominale. Cela correspond à 3,6 fois moins qu’un réacteur nucléaire pour une même puissance.

Cependant, en plus des améliorations techniques, le rendement électrique d’une éolienne varie avec le potentiel éolien du lieu où elle est implantée et avec sa dimension puisque le vent est plus puissant à une plus grande hauteur. La situation est donc très différente d’un pays à l’autre ou entre divers parcs éoliens (fermes éoliennes). Le rendement est aussi plus important en mer (off shore) que sur terre (on shore).

Lors des prochaines années, on peut estimer à 7,5 TWh pour le nucléaire et à 2,1 TWh pour l’éolien l’énergie produite pour chaque MW de puissance.



NOUS JOINDRE
Compagnie:Technic Électrique
Rue:9 rue Dubo
Ville:Victoriaville
Courriel:info@technicelectrique.com